Accueil > Bilan 2017 : une légère baisse du Diesel

Bilan 2017 : une légère baisse du Diesel

Diesel

En 2017, le marché du véhicule d’entreprise a signé une nouvelle année record, avec 801 828 immatriculations VP et VUL.  Que représente la part du Diesel ? celle de l’Essence ? 

Diesel : 84,5% de part de marché et baisse de 0,2 % (678 035 VP / VUL immatriculés)

La motorisation privilégiée de longue date par les gestionnaires de parc subit le contrecoup des campagnes anti-diesel dans les villes et l’alignement progressif de la fiscalité avec l’essence.

Sur le seul segment des VP, le diesel voit ses immatriculations reculer de -2,6 % en 2017 (357 726 unités).

Au total, la part de marché du gazole reste encore majoritaire dans les parcs d’entreprise : 84,5 % sur les VP et les VUL (-1,43 point sur un an) ; 76,6 % sur les VP (-2,05 points) et 95,7 % sur les VUL  (-0,96 point).

Essence : 11,5% de part de marché et hausse de 8,5% (92 275 VP / VUL immatriculés)

L’entrée en vigueur de la déductibilité progressive de la TVA sur l’essence à compter du 1er janvier 2017 explique en partie cette augmentation. Mais le mouvement est surtout lié à la désaffection à l’égard du diesel et aux craintes des décideurs d’entreprise que leurs collaborateurs ne puissent plus circuler dans certaines villes.

Sur le segment des VP l’essence affiche une part de marché de 18,1 %, avec des immatriculations en hausse de 5,3 % (84 427 unités). Et sur le marché des VUL, l’essence affiche des immatriculations en forte progression (+62,4 %) avec 7 848 unités, pour une part de marché de 2,3 %.

Electriques : 1,5 % de part de marché et hausse de 25,1 % (11 811 VP / VUL immatriculés)

Hybrides : 5 699 immatriculations d’hybrides rechargeables (VP et VUL) en entreprise en 2017. Cette motorisation a fait les frais de la réduction très importante des bonus à l’achat depuis plusieurs années.

Le futur du diesel

2017 n’a pas marqué une forte baisse du diesel, toutefois, la tendance se dirige sur un changement progressif des véhicules thermiques vers les technologies alternatives.

Dans ce contexte, Arval est convaincu qu’à court terme, le diesel a un rôle déterminant à jouer pour atteindre les objectifs de réduction de CO2, le temps que les constructeurs effectuent les investissements nécessaires à la production de véhicules alternatifs, abordables et que les pouvoirs publics développent les infrastructures correspondantes.

Les motorisations essence, mais surtout hybrides, constituent également des alternatives stratégiques en attendant une disponibilité plus générale de véhicules entièrement électriques. Arval a clairement identifié ces énergies comme une opportunité à développer, si certaines conditions sont réunies.

Il s’agit ainsi d’une opportunité grandissante pour les clients et pour les conducteurs, de prendre en considération les alternatives au Diesel, en fonction des besoins individuels, des habitudes des conducteurs et plus généralement des objectifs que les entreprises se fixent en termes de coûts et/ou de politique RSE.

L’approche d’Arval

Arval souhaite vous accompagner dans votre évolution vers un mix énergétique plus respectueux de l’environnement. Pour vous conseiller au mieux, nous vous proposons :

  1. Notre méthodologie de calcul du TCO (Total Cost of Ownership), qui prend en compte les spécificités des différents segments de conducteur (habitudes de conduite, géographie) ;
  2. Notre engagement en termes de développement durable, en vous aidant à atteindre vos objectifs de RSE et nous sommes force de proposition dans le choix de vos véhicules au-delà de l’indicateur de TCO et en intégrant la possibilité de l’Auto-partage Arval.
  3. Un suivi précis grâce à notre solution de télématique Arval Active Link, qui met à disposition les indicateurs clés de gestion de flotte pour permettre de suivre en temps réel les véhicules et challenger les conducteurs, permettant une conduite plus rationnelle, plus sûre et moins consommatrice de carburant, limitant ainsi les émissions de CO2 et de NOX.

Retrouvez l’intégralité du livre blanc « Diesel : comment y voir plus clair »

Contactez votre interlocuteur commercial habituel pour être conseillé sur le mix énergétique.