Accueil > Conduire en hiver

Conduire en hiver

Les bons réflexes

Visibilité réduite, chaussée glissante, neige … rouler en hiver accroît les dangers de circulation. C’est dans ce contexte que les conducteurs doivent se montrer vigilants.

Focus sur les précautions de conduite en hiver !

Consulter les conditions météorologiques
Avant de prendre la route, il est recommandé de se renseigner sur les conditions météorologiques (Météo France) et de circulation (Bison Futé) sur l'ensemble du trajet.
En cas de vigilance orange (neige ou verglas), mieux vaut différer son départ, voire l’annuler en cas de vigilance rouge ou de circulation bloquée.

Vérifier l’état de votre véhicule
La fiabilité technique du véhicule est essentielle pour la conduite sur neige. Vérifier notamment la pression des pneus, les feux de signalisation, la batterie et les essuie-glaces.
Enfin, en cas de zone enneigée, équiper de préférence son véhicule de pneus adaptés à la conduite sur neige pour garantir une meilleure adhérence à la route.

Focus Pneumatiques

Vérifier la pression des pneus
En période hivernale, la pression des pneus doit être vérifiée « à froid » car elle varie en fonction de la température extérieure. Plus la température est basse, plus la pression mesurée est faible. Il est alors conseillé de rajouter 0,2 bar à froid à la pression recommandée.

Penser aux pneus hiver
Si votre contrat le prévoit, pensez à passer en pneus hiver lorsque la température est inférieure à 7 degrés. En effet, ils sont plus adaptés aux conditions de route et améliorent l’adhérence ainsi que le freinage

Se préparer à l’installation des chaînes
Si un panneau l’y oblige ou sans attendre d’être immobilisé par la neige, le conducteur doit savoir monter les chaînes sur son véhicule. Il est donc important de faire quelques répétitions de montage avant le départ. L’idéal est d’équiper les quatre roues et de le faire à l’écart de la chaussée pour ne pas gêner le trafic, tout en assurant sa sécurité.
En cas d’équipement de chaînes, la vitesse de circulation doit être réduite.

Les équipements à prévoir
Avoir à disposition dans l’habitacle une lampe de poche, des vêtements chauds, des gants, une couverture de survie mais aussi de l’eau et de la nourriture…
En cas de panne, allumer les feux de détresse, enfiler son gilet de sécurité et, en l’absence de danger, placer le triangle de pré-signalisation à 30 mètres à l’arrière de son véhicule.