Accueil > À propos d'Arval > News > N’attendez plus d’avoir à payer pour agir !

N’attendez plus d’avoir à payer pour agir !

N’attendez plus d’avoir à payer pour agir !

Jeudi, 15 décembre 2016

Depuis le 1er janvier 2017, vous disposez de 45 jours pour désigner les noms et coordonnées de vos conducteurs en infraction. À défaut, vous devez vous acquitter d’une amende pouvant aller jusqu’à 750 €. Mais vous pouvez compter sur Arval Amendes pour vous aider à gérer vos amendes dans les temps !

Une loi pour plus de sécurité
Le 12 octobre 2016, les députés ont adopté la loi de Modernisation de la Justice du XXIe siècle. Celle-ci instaure l’obligation, pour le représentant légal d’une personne morale, d’indiquer à l’administration l’identité et l’adresse de la personne physique (responsable de l’infraction) qui conduisait le véhicule.
Celle-ci entrera en vigueur au 1er janvier 2017.
Toutes les infractions concernées seront fixées par un décret dont la date de publication n’est pas encore connue.
>> Découvrez l’infographie

 

La solution d’Arval : ARVAL AMENDES

Arval Amendes permet de simplifier la gestion des amendes tout en respectant la politique de l’entreprise. Une gamme de trois solutions est proposée afin de s’adapter à toutes les organisations :

Vous pouvez bénéficier de cette offre Arval sur l’ensemble des véhicules de votre flotte automobile, quel que soit leur mode de financement.

Pourquoi choisir Arval Amendes ?

  • Gestion simplifiée : le traitement des amendes  peut être entièrement à la main de l’entreprise ou au contraire totalement délégué et automatisé.
  • Contrôle : grâce à la plate-forme en ligne*, il est possible de suivre et de contrôler le traitement des amendes à tout moment.
  • Gain de temps : quel que soit le niveau de prestation choisi, l’économie de temps est assurée et immédiate.
  • Implication du conducteur : le conducteur peut être mieux sensibilisé au risque d’accident.
 
 * Disponible avec Arval Amendes Sécurité et Arval Amendes Intégral

 

>> Demandez-nous la documentation complète sur la solution Arval Amendes