Accueil > VivaTech : La Norvège, l'eldorado du véhicule électrique ?

VivaTech : La Norvège, l'eldorado du véhicule électrique ?

 

VivaTech2019

Un chef de file encore incontesté sur le marché

En Europe, si le marché du véhicule électrique a pu connaitre une croissance de 53% en 2018, c’est en grande partie grâce au score de la Norvège qui comptait à elle-seule 46 143 immatriculations. Pour rappel, en 2018, les véhicules électriques y représentent un modèle immatriculé sur deux. Une plus qu’encourageante, rendue possible par diverses incitations financières directes (exemption de TVA) ou indirectes (gratuité des péages routiers, autorisation d’emprunter les voies de bus, mise à disposition de bornes de recharges, etc). Forte de ses ambitions, la Norvège se fixe un objectif de 100% de ventes de véhicules électriques à terme, et ne projette la vente exclusive de véhicule « zéro émission » qu’à partir de 2025. De quoi pousser au vert de façon positive et sous une cause commune : la lutte contre la pollution atmosphérique. Cette année, toujours en bonne élève, la Norvège devrait atteindre les 100% de production d’électricité décarbonée.

 

Vers 80% de véhicules électriques en 2030 ?

Par  sa position d’avant-garde, la Norvège est aujourd’hui en mesure de fournir une projection réaliste des ventes futures de véhicules électriques que les différents marchés mondiaux pourraient connaitre d’ici cinq à dix ans. Sur la base de la croissance actuelle du marché et des politiques annoncées dans les pays du Nord de l’Europe, l’Agence Internationale de l’Énergie estime que le nombre de voitures électriques en circulation dans ces pays nordiques pourrait avoisiner les 4 millions en 2030, soit plus de 15 fois leur nombre actuel. À cet horizon, près de 80% de ces véhicules électriques seraient situés en Norvège ou en Suède.

 

Un territoire-laboratoire à la pointe de l’innovation

Cette année, la capitale norvégienne ambitionne de se lancer dans le développement d’un réseau de chargeurs sans fil pour les taxis électriques. Le projet est pensé en collaboration avec le groupe américain Momentum Dynamics (spécialiste de la recharge par induction) et le groupe finlandais Fortum (producteur d’électricité propre et d’infrastructures de recharges). L’ambition ? Avoir une flotte de taxis intégralement décarbonés d’ici 2023. Pour ce faire, c’est la technologie « Charge & Drive », pensée par Fortum, qui est ici privilégiée. La puissance pouvant aller jusqu’à 75 kW ; elle pourrait permettre de récupérer quelque 100km en seulement 1/4 d’heure de stationnement. Le groupe Fortum se targue déjà de contribuer à déployer le premier réseau de recharges rapides sans fil pour taxis au monde.

 

En matière de mobilité électrique, la Norvège est donc largement en avance sur ses camarades européens. Une position admirée, voire enviée, qui ne devrait pas manquer de motiver les retardataires, tant en Europe que sur le plan international. La Suède, l’Allemagne ou encore la Chine sont d’ores et déjà en bonne voie vers cette transition électrique.

 


Sources

  • International Energy Agency - Global Electric Vehicles Outlook
  • Connaissance des énergies - Voitures électriques : les pays nordiques aux avants-postes 
  • Le blog Auto - La Norvège lance la recharge sans fil pour les taxis

 

REVENIR À L'ACCUEIL   VOIR LE PROGRAMME DE VIVATECH