Quel avenir pour le garage intégré d'une collectivité ?

Collectivité : quel avenir pour votre garage intégré ?

Mobilité 17 May 2020 , par
La Rédaction

Cela ne date pas d’hier : les collectivités ont, historiquement, toujours possédé des garages intégrés destinés à assurer les réparations et l’entretien de leur flotte automobile. Mais à l’heure de la transition énergétique, la modernisation des parcs est de mise, avec l’arrivée de nouveaux véhicules moins polluants (hybrides voire électriques.) Un changement qui va complexifier les interventions sur les véhicules et nécessiter certains investissements. Du coup, la question se pose de la pérennité d’un garage au sein d’une collectivité. Une telle structure a-t-elle toujours de l’avenir ? Comment va-t-elle évoluer ? Voici quelques éléments de réponse...

 

Nouveau contexte réglementaire

 

Le 17 août 2015, la loi de transition énergétique est entrée en vigueur en impactant la gestion de flotte automobile des collectivités. Ces dernières ont désormais, lors du renouvellement d’un parc, l’obligation de prendre en compte une proportion de 20 % de véhicules à faibles émissions. 

Fin décembre 2019, la loi d’orientation des mobilités (LOM) est entrée en vigueur, renforçant la nécessité de verdir les flottes pour réussir la transition écologique.

Les collectivités doivent donc s’équiper de véhicules récents, davantage équipés en électronique, notamment lorsqu’il s’agit de véhicules hybrides ou électriques. Alors que les garages internalisés et leurs agents ne sont pas tous formés à de tels enjeux, de nombreuses collectivités font appel au réseau constructeur.

Quel avenir pour un garage intégré de collectivité ?

 

Coûts d’un garage internalisé : est-ce vraiment économique ?

 

Le fait d’avoir un garage intégré à sa collectivité peut donner l’impression de mieux maîtriser les coûts. En réalité, la gestion d’un garage intégré n’est pas rentable en-dessous d’un certain nombre de véhicules. Pourquoi ?

  • Afin de pouvoir réparer les véhicules dans les meilleures conditions, il est nécessaire de s’équiper du bon matériel, et de contrôler les stocks : pièces détachées, pneumatiques, fluides, outillage…
  • Il faut prévoir un budget spécifique dédié au fonctionnement du bâtiment et aux risques de panne associés : électricité, chauffage, nettoyage…
  • La gestion d’un garage intégré implique une vraie vigilance quant aux déchets : filtres, plaquettes de freins, pneumatiques…
  • Enfin, une dernière dépense est à prévoir : celle de la formation du personnel à la prévention des risques au travail. En effet, un garage internalisé constitue un lieu à risques. Les agents doivent donc être formés, par exemple, à la sécurité incendie !

Toutes ces dépenses peuvent peser lourd sur le budget d’une collectivité. C’est aussi pour cela que certaines choisissent d’externaliser la gestion de la flotte, afin de lisser les coûts et d’avoir une meilleure visibilité.

🔎 Connaissez-vous les 10 avantages de la LLD ?

 

Garages intégrés et optimisation de l’espace public

 

Souvent installés en centre-ville des collectivités, les garages intégrés occupent un espace important. L’emprise foncière n’est alors pas optimisée, et empêche les collectivités de dégager du budget grâce à cet espace. Ainsi, l’externalisation peut constituer un avantage, puisqu’elle permet de mettre à profit ce lieu qui peut être valorisé, vendu ou transformé en espace public offrant un service aux habitants.

Les collectivités territoriales peuvent également envisager la possibilité de déplacer le garage intégré dans un centre technique municipal situé à l’extérieur de la ville, souvent localisé dans une zone industrielle. L’objectif est alors de pouvoir continuer à réparer certains véhicules de la collectivité tout en ayant dégagé un terrain, désormais libre !

Garages intégrés et espace public

💡 Infographie : quel mode de financement choisir pour sa flotte publique ?

 

Quelle évolution pour un garage internalisé de collectivité ?

 

Il convient de réfléchir aux nouvelles fonctions qui peuvent être attribuées à un garage intégré au sein d’une collectivité. Plusieurs options s’offrent à vous, avec un objectif qui reste le même : toujours mieux répondre aux besoins des citoyens.

  • Vous pouvez revoir la fiche de poste du personnel dédié au garage, par exemple en le formant à l’entretien de véhicules spécifiques tels que les balayeuses ou les bennes. En effet, l’entretien et la réparation de ce type de véhicules sont difficilement externalisables ; les réseaux étant peu nombreux, les délais sont très longs et les coûts élevés. Utiliser son garage intégré pour s’occuper de ces véhicules peut donc être une bonne alternative !
     
  • Vous pouvez également proposer un service de réparation spécialement dédié à vos administrés. Le garage intégré pourrait ainsi prendre le rôle d’un service après-vente auprès duquel ils peuvent faire réparer de petits matériels, ou des outils comme des tronçonneuses, des tondeuses, etc. Un service rapide et efficace, mais aussi et surtout directement tangible.
     
  • Enfin, le garage intégré peut servir aux véhicules de service en assurant un meilleur suivi et un nettoyage régulier. Ainsi, vous pouvez utiliser les locaux existants pour vous recentrer sur les services attendus par les administrés et les citoyens ! Un bon point en plus pour votre collectivité. 

Vous l’aurez compris : avec la transition énergétique et les nouvelles mesures en place, la réparation et l’entretien des véhicules se complexifie. Mais cela ne signifie pas pour autant la fin des garages intégrés, au contraire ! Ceux-ci doivent simplement évoluer en fonction des nouveaux enjeux pour offrir le service adéquat. Besoin d’une étude de parc ? D’un accompagnement dans la transition ?

Lire la suite Voir moins
Derniers articles
A télécharger

Rédiger un cahier des charges pour renouveler sa flotte automobile : le guide !

Vous envisagez de renouveler votre flotte automobile ? Une telle démarche passe inévitablement par la rédaction d’un cahier des charges. Pour vous simplifier la tâche, nos experts vous ont concocté un guide pratique !

mar 30/06/20