autopartage

Pleins phares sur l’autopartage dans le secteur public

Mobilité 2 Jun 2020 , par
La rédaction

L’autopartage est un système d’emprunt de voiture pour une courte durée, par plusieurs utilisateurs autorisés. Autrement dit, il permet à des conducteurs de profiter des avantages de l’automobile, et ce, même s’ils n’en possèdent pas.

 

Le recours à l’autopartage se fait généralement lorsque les déplacements sont courts, occasionnels et qu’ils entrent dans le cadre d’une mission professionnelle. Le dispositif est simple et facilité par une application mobile : via une plateforme, les conducteurs peuvent s’inscrire, accéder à un planning de réservation, définir leurs créneaux horaires et réserver le véhicule dont ils ont besoin.

 

Pour les acteurs du secteur public et de l’économie sociale et solidaire, il s’agit là d’une nouvelle solution pour répondre aux objectifs réglementaires, contrôler les coûts liés aux transports et optimiser l’usage des véhicules ainsi que les déplacements.

 

 

Autopartage vs Covoiturage  

 

Alors que le covoiturage consiste à maximiser le nombre de personnes dans un même véhicule pour un trajet similaire, l’autopartage désigne l’optimisation de l’usage individuel d’un même véhicule.

Si le secteur public s’intéresse de plus en plus à cette solution, ce n’est pas pour rien : les avantages sont réels. Petit tour d’horizon.

 

 

Les avantages de l’autopartage dans le secteur public

 

👍  Une réduction du budget consacré au parc automobile

 

Autopartage rime avec économies ! Plus besoin d’acheter une voiture pour tous les utilisateurs, puisque ceux-ci partagent les véhicules. Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

 

  •    ◌   la flotte peut être réduite de 25 % ;
  •    ◌   le parc automobile peut être redimensionné et les coûts de gestion des véhicules peuvent être réduits de 30 %. 

 

⇒ Bonus : des recettes additionnelles peuvent être effectuées avec une mise à disposition des véhicules en location privée les soirs et les week-ends !

 

👍  Un geste vert, en accord avec l’environnement et la RSE

 

À l’heure où les questions environnementales sont au cœur des débats, avoir recours à l’autopartage est un grand pas en avant pour les collectivités territoriales. Mutualiser ses véhicules, c’est aussi diminuer les coûts liés au parc automobile, et pouvoir investir dans une flotte moins polluante. Et qui dit véhicules hybrides ou électriques dit aussi…

 

  •    ◌   une réponse facilitée aux dispositions légales concernant le renouvellement des flottes automobiles ;
  •    ◌   une diminution des émissions de CO2 et de gaz à effet de serre.

 

⇒ Mais ce n’est pas tout : l’autopartage peut également réduire les besoins en places de stationnement. Pour toutes ces raisons, de plus en plus de municipalités se tournent vers cette solution. En plus de servir la planète, ce geste vert véhicule une image positive et exemplaire de la collectivité !

 

👍  Un suivi simplifié du parc automobile et une meilleure gestion

 

L’autopartage est accessible via une plateforme digitale paramétrable et personnalisable, et la gestion du parc automobile se trouve ainsi facilitée, avec un accès complet aux informations relatives aux utilisateurs et aux créneaux de réservation. En quelques clics, le gestionnaire peut avoir une meilleure connaissance des usages réels de chaque véhicule, et tout savoir des usages, de l’état, du kilométrage, de la fréquence d’utilisation...  Ainsi, il bénéficie d’une vision globale du parc automobile, et peut même réaliser directement des reportings !

 

👍  Une optimisation des usages de la flotte automobile

 

Enfin, l’autopartage représente l’opportunité d’améliorer le taux d’utilisation des véhicules, et donc la rentabilité. À l’heure où une voiture passerait 90 % de son temps immobilisée au parking, les usages sont optimisés, les ressources affectées à la gestion du parc sont réduites et du temps est gagné au quotidien !

 

 

L’autopartage dans le secteur public : du côté des utilisateurs...

 

Pour les utilisateurs aussi, l’autopartage s’avère avantageux. Il leur suffit de s’inscrire à l’application ou en ligne pour réserver l’un des véhicules du parc automobile : un badge nominatif qui se substitue aux clés et leur gestion correspondante (humaine, boîte à clefs ,…)  leur permettra d’y accéder. Cette mise à disposition peut également se faire sans réservation, notamment pour les services susceptibles d’avoir des missions urgentes ou dans le cas d’astreintes. Et, comme évoqué plus haut, certains établissements choisissent de rendre des véhicules accessibles en location les soirs et le week-end. En bref ? Tout le monde y gagne et pour les conducteurs, autopartage rime avec confort, simplicité et flexibilité !

 

🏆 L’autopartage présente donc de nombreux avantages pour les acteurs du service public. Avec une telle mutualisation des véhicules, les gestionnaires de flotte peuvent réaliser des économies sur l’ensemble de leur parc automobile et réduire leur impact écologique tout en facilitant la démarche des collaborateurs. Que demander de mieux ?

✉ INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Recevez chaque mois les dernières actualités et nos conseils d’expert autour de la mobilité (financement, fiscalité, transition énergétique,...).

En savoir plus sur la Notice d'information

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.
 

*Les données personnelles recueillies dans le cadre de ce formulaire sont traitées par Public LLD, filiale à 100% d’Arval, responsable de traitement, afin de lui permettre de vous adresser sa newsletter objet du présent formulaire. Elles pourront donner lieu à l’exercice notamment du droit d’accès, de rectification, d’opposition, d’effacement et/ou de limitation conformément à la règlementation applicable en matière de protection des données personnelles, en écrivant à Arval, Service du Délégué à la Protection des Données, au 22, rue des Deux Gares 92564 Rueil-Malmaison ou de compléter en ligne le formulaire de protection des données sur l’adresse https://www.arval.fr/formulaire-privacy ou par mail  via privacy@arval.fr. Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits Informatique et Libertés ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL. Pour plus d’information sur la protection de vos données personnelles par Arval : https://www.arval.fr/politique-confidentialite.

 

Suivez-nous
Afficher plus Afficher moins
Derniers articles
A télécharger

Rédiger un cahier des charges pour renouveler sa flotte automobile : le guide !

Vous envisagez de renouveler votre flotte automobile ? Une telle démarche passe inévitablement par la rédaction d’un cahier des charges. Pour vous simplifier la tâche, nos experts vous ont concocté un guide pratique !

Dim 15/11/20