Transition énergétique et location longue durée

Transition énergétique : pourquoi opter pour la LLD ?

Transition énergétique 2 Nov 2020 , par
La rédaction

illustration transition énergétiqueAvec la Loi de transition énergétique de 2015 et la Loi d’orientation des mobilités (LOM), entrée en vigueur depuis le 26 décembre 2019, les acteurs du secteur public et de l’économie sociale et solidaire (ESS) sont appelés à entamer leur révolution verte. Les récentes mesures de soutien à la filière automobile, dans le cadre de la crise de la Covid-19, accélèrent encore ce mouvement.

 

Lors d’une acquisition ou d’un renouvellement de parc, et en fonction de sa taille, ils doivent désormais intégrer un certain nombre de véhicules dits « propres ». Une obligation qui peut s’avérer contraignante et complexe à mettre en place pour les collectivités et les structures de l’ESS. Face à de tels enjeux, la location longue durée (LLD) peut être une solution avantageuse. Explications.

 

 

Quelles obligations pour les flottes publiques ?

 

L’intégration de véhicules propres

La loi du 17 août 2015, relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), a introduit des obligations lors du renouvellement d’un parc automobile. Les établissements disposant d’un parc de plus de 20 véhicules automobiles dont le poids est inférieur à 3,5 tonnes doivent désormais intégrer 20 % de véhicules propres. Autrement dit, des véhicules équipés de motorisations permettant « de faibles niveaux d’émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques ».

 

L’évolution de la mobilité

En parallèle, la Loi d'orientation des mobilités (LOM), entrée en vigueur depuis le 26 décembre 2019, vise à résoudre la problématique de la mobilité sur l’ensemble du territoire. Cela passe par la sortie de la dépendance automobile, l’accélération de la croissance de nouveaux moyens de déplacement et la réussite de la transition écologique. Deux objectifs clairs apparaissent :

 

  • ♦  Multiplier les ventes de voitures électriques, pour les véhicules légers, par 5 d’ici 2022.
  • ♦  Stopper la vente de voitures à moteur diesel et essence d’ici 2040. 
  • ♦  Pour les flottes publiques, la LOM prévoit une accélération du verdissement des parcs automobiles lors des renouvellements (Article 76). Les véhicules émettant moins de 60 g de CO2 / km doivent représenter :
    •      •  au moins 20 % des renouvellements d’ici le 30 juin 2021 ;
    •      •  au moins 30 % à partir du 1er juillet 2021 ;
    •      •  au moins 37,4 % à compter du 1er janvier 2026 ;
    •      •  au moins 50 % à compter du 1er janvier 2026 pour les véhicules gérés par les services de l’État.

 

 

Les mesures de soutien à l’automobile 

 

Dans le cadre du plan de soutien à la filière automobile présenté le 26 mai 2020, le président Macron a fixé des objectifs supplémentaires aux acheteurs et loueurs publics (État, établissements publics). Ceux-ci vont dans le sens d’une nouvelle accélération du renouvellement de leurs flottes de véhicules pour s’équiper de véhicules électriques, hybrides, ou à hydrogène (véhicules particuliers, véhicules utilitaires légers, véhicules industriels). 

 

Le plan de relance de l’automobile prévoit ainsi que le Gouvernement adoptera dans les prochaines semaines une circulaire relative aux flottes de véhicules imposant toujours un objectif de 50 % de véhicules électriques, hybrides ou à hydrogène et demandant d’anticiper dans les trois prochains mois les commandes prévues pour l’ensemble de l’année 2020

 

  •  ⇒ Tout achat de véhicule du segment B2 (Clio, 208 ou C3) par des acheteurs publics devra obligatoirement porter  sur des modèles électriques.

 

 

Pourquoi choisir la LLD pour réussir la transition ?

Face à ces nouveaux enjeux, les acteurs du service public doivent donc agir, en modernisant leurs flottes et en se tournant vers des véhicules propres. Alors qu’une telle démarche peut paraître coûteuse et chronophage, la location longue durée peut faciliter la transition et le renouvellement des flottes publiques. Notamment grâce à deux avantages...

 

 

1. Bénéficier de technologies innovantes et propres

 

L’un des avantages de la LLD est de pouvoir bénéficier de véhicules neufs et récents, toujours à la pointe en termes de progrès technologiques, à des coûts raisonnables – qui seraient bien plus élevés à l’achat.

 

Ainsi, il est possible de bénéficier à moindres coûts de modèles récents, qui ont un impact limité sur l’environnement, notamment grâce à de faibles émissions de CO2.

 

 

2. Profiter d’un rachat du parc automobile

 

Une collectivité ou un acteur de l’ESS peut également faire racheter l’intégralité de son parc automobile afin de basculer en location longue durée. Encore une fois, cela représente l’opportunité de remplacer ses anciens véhicules par des véhicules neufs et récents.

 

Mieux, cela peut aussi être l’occasion de changer de motorisation, et de se tourner vers des véhicules à moteur électrique ou hybride, pour un impact toujours plus limité sur l’environnement. D’autant plus que le rachat des véhicules peut contribuer au financement des infrastructures nécessaires, et notamment à l’installation de bornes de recharges électriques.

 

 

🔎 Zoom sur la mobilité partagée 

 

Dans le cadre de la transition énergétique, certaines solutions de mobilité partagée voient le jour. autopartage est un bel exemple : cette solution consiste à mettre un même véhicule à la disposition de plusieurs collaborateurs, pour des déplacements de courte durée.

 

Il s’agit d’un dispositif que les structures peuvent facilement mettre en place, d’autant plus avec les outils dédiés proposés par les loueurs !

 

 

🔔  Pour vous faciliter la tâche, des experts peuvent vous aider à construire vos stratégies de transition énergétique et vous accompagner  dans la mise en œuvre de solutions de mobilité alternatives !

Crédit photo : Adobe Stock

✉ INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Recevez chaque mois les dernières actualités et nos conseils d’expert autour de la mobilité (financement, fiscalité, transition énergétique,...).

En savoir plus sur la Notice d'information

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.
 

*Les données personnelles recueillies dans le cadre de ce formulaire sont traitées par Public LLD, filiale à 100% d’Arval, responsable de traitement, afin de lui permettre de vous adresser sa newsletter objet du présent formulaire. Elles pourront donner lieu à l’exercice notamment du droit d’accès, de rectification, d’opposition, d’effacement et/ou de limitation conformément à la règlementation applicable en matière de protection des données personnelles, en écrivant à Arval, Service du Délégué à la Protection des Données, au 22, rue des Deux Gares 92564 Rueil-Malmaison ou de compléter en ligne le formulaire de protection des données sur l’adresse https://www.arval.fr/formulaire-privacy ou par mail  via privacy@arval.fr. Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits Informatique et Libertés ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL. Pour plus d’information sur la protection de vos données personnelles par Arval : https://www.arval.fr/politique-confidentialite.

 

Suivez-nous
Afficher plus Afficher moins
Derniers articles
A télécharger

Fiche pratique – Réussir la restitution d’un véhicule en 5 étapes

La restitution de véhicules est souvent vécue comme une étape délicate. Pourtant, il n'est pas question de rendre un véhicule neuf : voici 5 étapes clés pour gérer au mieux la restitution de votre véhicule professionnel !

Dim 02/08/20