L’Arval Mobility Observatory publie son baromètre 2022 des flottes et de la mobilité

Marché 30 May 2022 , par
Arval France Communication

L’Arval Mobility Observatory publie son baromètre 2022 des flottes et de la mobilité

Chaque année, l’Arval Mobility Observatory réalise une étude de grande ampleur afin de mesurer, d’analyser et d’anticiper les évolutions des flottes et de la mobilité au sein des entreprises. En 2022, cette enquête a été réalisée avec l’institut IPSOS dans 20 pays et auprès de 5 896 entreprises en Europe (dont 300 en France).

 

Une certaine confiance dans l’avenir des flottes en LLD

D’après les résultats du baromètre, il apparaît que les gestionnaires de flottes s’attendent à un maintien voire à une augmentation du nombre de véhicules dans leur flotte, notamment face à un besoin de recrutement accru et au développement de l’activité suite au retrait des effets de la crise sanitaire.

Dans un secteur automobile qui a souffert des différentes crises traversées, la LLD a été un mode de financement particulièrement flexible et résilient, et se révèle attractif pour les entreprises, plus de la moitié souhaitent y recourir dans les trois ans à venir.

 

De nouvelles habitudes dans les politiques de déplacement

La crise a modifié les habitudes déplacement en entreprise et a notamment installé le recours au télétravail de façon durable, ce qui aurait pu laisser présager une diminution du nombre de véhicules au sein des flottes. Le baromètre 2022 de l’AMO constate qu’il n’en est rien, moins d’une entreprise sur 5 envisage des changements dans ce sens.

Ce qui émerge en revanche, c’est une revue des politiques de mobilité avec de nouvelles solutions telles que l’optimisation des véhicules avec l’autopartage, et la mise à disposition à l’ensemble des collaborateurs (plus uniquement ceux éligibles à un véhicule de fonction) de solutions de mobilité alternatives : vélo, scooter, trottinette, etc.

Depuis 2020, Arval se positionne comme un acteur de la mobilité et propose des solutions adaptées à ces nouvelles attentes en termes de mobilité comme le hub de mobilité ou l’Arval Mobility App.

 

 

La transition énergétique en place

Que ce soit pour être en conformité avec la loi LOM ou pour réduire leur impact environnemental, la grande majorité des entreprises ont adopté des énergies alternatives pour leurs flottes.

Dans ce recours aux énergies moins émettrices de CO2, ce sont les hybrides qui tirent leur épingle du jeu. Elles offrent une transition vers le 100% électrique en contournant les freins qui y sont liés : le manque d’autonomie, le prix à l’achat et le manque d’infrastructures publiques.

L’usage de véhicules connectés a également son rôle à jouer dans le renouvellement des motorisations, puisqu’il permet d’évaluer le potentiel d’électrification des flottes, et de suivre la consommation des énergies disponibles.

Arval accompagne ses clients dans leur transition énergétique grâce à son service de consulting qui étudie et accompagne ses clients dans le verdissement de leur flotte. Grâce à des solutions comme « Good for you, Good for all » en partenariat avec des énergéticiens pour l’installation de bornes de recharge sur le lieu de travail, à domicile ou en itinérance, ou bien les cartes multi-énergie qui permettent de se recharger en carburant comme en électricité.

 

L’intégralité du baromètre de l’Arval Mobility Observatory est disponible en cliquant sur le bouton suivant :

Télécharger le baromètre de l’Arval Mobility Observatory 2022

 

Afficher plus Afficher moins