Voiture hybride ou électrique en cours de recharge

Voiture hybride et électrique : les nouvelles énergies pour votre véhicule pro !

Gestion 5 Aug 2020 , par
La rédaction

Avec la loi d’orientation des mobilités (LOM), la mise en place de zones à faibles émissions ou encore la vignette Crit’Air, le cadre législatif actuel est particulièrement propice à l’usage d’une voiture hybride ou électrique pour votre activité professionnelle.

En parallèle, le marché des véhicules dits « propres » est en plein essor : les immatriculations se multiplient et les constructeurs sont de plus en plus actifs, en termes de véhicules particuliers (VP) comme en termes de véhicules utilitaires (VU).

Cependant, s’équiper d’un véhicule professionnel hybride ou électrique soulève de nombreuses questions auxquelles nous avons tenté de répondre : voici tout ce qu’il faut savoir !

 

Le fonctionnement d’une voiture hybride ou électrique

 

Comment fonctionne une voiture hybride, et une voiture hybride rechargeable ?

 

Parmi les véhicules hybrides, qui sont équipés d’un moteur à combustion interne associé à un moteur électrique, on peut distinguer deux types : les hybrides classiques, et les hybrides rechargeables.

 

Le véhicule hybride (HEV)

 

Avec un moteur conventionnel, un petit moteur électrique et une batterie chargée par l’intermédiaire d’un système de récupération d’énergie au freinage, une voiture hybride a une autonomie d’énergie électrique allant de 2 à 5 kilomètres.

Une telle voiture a l’avantage d’être efficace et de se recharger en roulant, mais elle reste polluante et dépendante des énergies fossiles, avec un bruit de moteur important et certaines complexités technologiques.

 

Le véhicule hybride rechargeable (PHEV)

 

Aussi appelé PHEV pour Plug-in Hybrid Electric Vehicle, un véhicule hybride rechargeable réunit un moteur conventionnel, un moteur électrique et une batterie rechargeable avec une prise – plus puissante que celle présente dans les véhicules hybrides HEV. Elle dispose d’une autonomie électrique allant de 20 à 60 kilomètres. Au-delà, le véhicule doit être rechargé.

L’un des avantages du véhicule hybride rechargeable n’est autre que sa grande efficacité. Il peut être rechargé à domicile, au travail, ou à l’aide d’une station, les bornes de recharge étant de plus en plus répandues. De plus, il reste possible de basculer en mode thermique en cas de manque d’autonomie, ou en l’absence de point de recharge à proximité.

 

Comment fonctionne un véhicule électrique ?

 

Le véhicule électrique porte bien son nom : il fonctionne uniquement avec un moteur électrique et une batterie – le plus souvent en lithium-ion – pour stocker l’énergie. Cette dernière peut être rechargée grâce à une prise de raccordement au réseau électrique.

La technologie est particulièrement efficace, et un véhicule électrique peut être rechargé partout où se trouve une prise ou une borne, à domicile ou au travail. Son autonomie peut être supérieure à 500 kilomètres en fonction de la batterie, du type de trajets effectués et du mode de conduite. Enfin, une voiture électrique offre un certain confort, est très silencieuse et, surtout, n’émet pas de CO₂ !

À noter, cependant, que le temps de recharge peut-être très différent selon la puissance de la borne et la compatibilité du véhicule à la recharge rapide.

Malgré certaines idées reçues, les véhicules hybrides rechargeables et électriques restent très prisés, notamment grâce aux nouvelles aides financières mises en place par le Gouvernement.

 

Voitures électriques et hybrides : les points d’attention

 

Au-delà de vous intéresser aux technologies disponibles (hybride, hybride rechargeable et électrique), vous devez vous poser un certain nombre de questions avant de vous équiper d’un véhicule électrique ou d’un véhicule hybride rechargeable. Voici les principaux points de vigilance à retenir !

 

L’autonomie des véhicules électriques et hybrides

 

L’autonomie d’un véhicule électrique est, en moyenne, de 300 kilomètres : l’angoisse permanente de la panne n’est qu’une idée reçue !

Les nouveaux modèles peuvent même parcourir jusqu’à 500 km sans recharge. Sachant que les Français effectuent en moyenne 31 km par jour en voiture, une telle autonomie devrait être largement suffisante pour de nombreuses entreprises.

 

Le réseau de recharge en France

 

Fin 2019, le réseau français comptait 28 700 points de recharge, ce qui représentait une augmentation de 15 % par rapport à 2018. Aujourd’hui, en France, vous disposez ainsi d’un point de recharge pour 7,1 véhicules électriques !

Comment cela devrait évoluer ? L’objectif du Gouvernement est d’avoir 100 000 bornes publiques à disposition d’ici 2022 !

 

Quels sont les différents points de recharge ?

 

Pour recharger un véhicule électrique ou hybride rechargeable, toutes les bornes ne se valent pas ! Différents niveaux de recharge sont à votre disposition :

  • La charge lente, avec une puissance maximale de 3 kW, qui représente au moins 12 heures de charge pour une batterie rechargée à 80 %.
  • La charge moyenne, avec une puissance allant de 7 à 22 kW, qui représente 3 à 4 heures de charge pour une batterie rechargée à 80 %.
  • La charge rapide, débutant à 47 kW et pouvant aller jusqu’à 350 kW, qui représente seulement 15 à 30 minutes de charge pour une batterie rechargée à 80 %.

Les prises standard en Europe

La Prise Type 2

  • Délivre 3 à 43 kW selon la source d’alimentation, monophasée ou triphasée.
  • Répond à tous les scénarios de recharge courants (avec une borne à domicile notamment).

La Prise Type 2 Combo (CCS)

Prise femelle capable de charger :

  • sur des bornes équipées Type 2 ;
  • sur des bornes de recharge rapide CCS.

À lire également : recharger une voiture électrique, combien ça coûte ?

 

Quel est le temps de recharge pour une voiture électrique ou hybride ?

 

Grâce aux dernières innovations technologiques, le temps de recharge a largement baissé ces dernières années. Il dépend évidemment de la puissance de la borne, mais cela représente, pour au moins 80 % de charge :

  • 20 à 30 minutes sur les bornes d’autoroute avec une puissance de 50 kW.
  • 1 à 2 heures sur les bornes publiques avec une puissance de 22 kW.
  • 1 à 8 heures à domicile ou au travail avec une puissance de 10 kW.

En France, 90 % des recharges sont effectuées à domicile ou au travail – tandis que les 10 % restants le sont en itinérance. Le véhicule se recharge ainsi complètement pendant plusieurs heures de stationnement.

Le tableau du temps de recharge d'un véhicule électrique ou hybride

Source : Automobile Propre, Simulateur de temps de recharge

 

La location ou l’achat de batterie

 

Aujourd’hui, certains constructeurs permettent de faire le choix entre acheter et louer la batterie. La location permet de :

  • faire baisser le prix d’acquisition du véhicule – pour un prix proche de celui d’un véhicule thermique ;
  • bénéficier d’une assistance en cas de panne et d’un entretien régulier ;
  • avoir une batterie de remplacement dès que la capacité est diminuée.

L’achat de batterie permet, quant à lui, d’éviter un paiement mensuel et de ne pas être limité en termes de kilométrage !

Le choix de louer ou d’acheter une batterie dépend donc avant tout de vos habitudes d’usage, du kilométrage que vous avez à parcourir… il doit être en adéquation avec vos réels besoins.

 

Le choix de véhicules hybrides ou électriques : est-il limité ?

 

Les technologies restent récentes et le nombre de véhicules disponibles n’est pas encore aussi important que pour des moteurs thermiques, mais les constructeurs s’engagent pour le futur et élargissent leurs gammes de véhicules hybrides et électriques. Et ce n’est que le début :

  • 214 modèles de véhicules sont attendus en 2021 ;
  • 330 modèles de véhicules sont attendus en 2025.

Aujourd’hui déjà, des modèles de véhicules électriques sont disponibles sur tous les segments : 

Vous l’aurez compris : si le marché va continuer à croître, de nombreux modèles sont déjà à votre disposition pour vous équiper. Reste à choisir le bon véhicule en fonction de votre usage, de l’autonomie, du prix et du confort !

 

L’impact environnemental : les véhicules hybrides et électriques sont-ils écologiques ?

 

La fabrication de véhicules électriques demande beaucoup d’énergie et génère des émissions de carbone importantes, causées notamment par la fabrication de la batterie. La source d’électricité utilisée pour recharger les batteries représente, elle aussi, de la pollution.

Cependant, sur l’ensemble de son cycle de vie, une voiture électrique resterait moins polluante qu’une voiture équipée d’un moteur diesel ou essence.

 

L’installation de bornes de recharge : quelles modalités administratives ?

 

Vous souhaitez installer une borne de recharge à domicile ? Voici comment procéder !

 

Installer une borne de recharge en copropriété

 

Dans un logement ancien, les propriétaires peuvent utiliser leur « droit à la prise » pour faire installer une borne de recharge qui sera à leurs frais.

Les logements collectifs neufs ont, quant à eux, le devoir de pré-équiper 10 % des emplacements des parcs clos et couverts pour accueillir des dispositifs de charge pour des véhicules électriques.

 

Installer une borne de recharge en immeuble de bureau

 

Depuis 2015, les bâtiments existants doivent équiper une partie des parkings d’entreprise, et tous les bâtiments neufs ou rénovés doivent anticiper en se pré-équipant, et ce, depuis 2012.

Les entreprises doivent permettre la recharge de véhicules électriques ou hybrides en alimentant leur parking avec un circuit électrique spécialisé. Au moins 5 % des places de parking doivent être prêtes à accueillir des bornes de recharge électriques !

 

Installer une borne de recharge en maison individuelle

 

Si vous souhaitez acheter une borne pour l’installer dans votre maison et si vous êtes éligibles, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt d’un montant forfaitaire de 300 € comprenant les frais d’installation.

Ce dernier est valable pour toute dépense depuis le 1er janvier 2020, quel que soit le revenu.

 

L’évolution constante des motorisations électrique et hybride

 

Les batteries des voitures électriques et hybrides sont en constante évolution : elles peuvent encore être obsolètes en peu de temps. Cependant, les constructeurs l’ont bien compris : ils se préparent pour qu’il soit possible de faire évoluer la batterie de son véhicule !

Illustration d'une borne de recharge de véhicule électrique

 

Comment financer son véhicule hybride ou électrique ?

 

Pour vous équiper d’un véhicule professionnel, différentes solutions de financement existent. Alors, faut-il acheter ou louer un véhicule électrique ou hybride ?

 

Faut-il acheter ou louer son véhicule hybride ou électrique ?

 

À l’achat, les véhicules hybrides et électriques sont plus coûteux que les thermiques. Ils nécessitent généralement un apport initial important. Par conséquent, les mensualités d’une location sont également plus élevées.

Cependant, il faut aussi tenir compte de la technologie, qui nécessite moins de pièces et moins d’entretien : à terme, cela peut représenter un poste de dépense moins important qu’avec un véhicule diesel ou essence.

À noter

Ces deux technologies évoluent à grande vitesse : les véhicules sont obsolètes en peu de temps et connaissent une forte dépréciation à la revente, si bien que l’on trouve très peu de voitures d’occasion sur le marché !

 

Véhicules hybrides et électriques : les avantages de la LLD

 

Face aux prix des véhicules hybrides et électriques encore élevés, mais aussi aux craintes que peut provoquer le changement d’énergie, la location longue durée (LLD) a plusieurs avantages.

  • Vous pouvez tester à travers une durée de location déterminée des véhicules hybrides ou électriques et vérifier s’ils sont en adéquation avec vos usages, sans avoir à porter les conséquences financières d’un achat.
     
  • Vous n’avez pas à assumer le risque de dépréciation du véhicule lors de la revente, puisque c’est le loueur qui en est propriétaire et se chargera de la revente à la fin de la location.
     
  • Enfin, vous vous affranchissez du vieillissement de la batterie et de sa dégradation au bout de quelques années, ce qui pourrait impacter l’autonomie du véhicule.
     
  • Vous profitez des dernières avancées technologiques avec un véhicule toujours neuf et récent.

 

Quel modèle de voiture hybride ou électrique choisir en LLD ?

 

Parmi les véhicules proposés par les loueurs en location longue durée se trouvent de nombreux modèles électriques ou hybrides : berlines, citadines, utilitaires… Voici un aperçu des véhicules à votre disposition en LLD !

 

Les modèles de voitures hybrides disponibles en LLD

 

Les hybrides rechargeables

 

 

Les hybrides

 

 

Les véhicules utilitaires hybrides rechargeables en LLD

 

 

Les modèles de voitures électriques disponibles en LLD 

 

 

Les véhicules utilitaires électriques disponibles en LLD

 

Illustration d'une voiture électrique

 

 

Les aides mises en place par l’État pour favoriser le changement

 

Pour favoriser le passage aux énergies vertes, des aides ont été mises en place par l’État. Ainsi, particuliers et professionnels peuvent notamment accéder à un bonus écologique ou à une prime à la conversion !

 

Le bonus écologique

 

Pour l’achat d’un véhicule neuf électrique, vous pouvez bénéficier d’un bonus écologique, une aide financière à ne pas négliger ! Le montant de ce bonus dépend du prix d’acquisition du véhicule.

Bonus écologique

* Le montant de l'aide est plafonné à 27% du coût d'acquisition toutes taxes comprises, augmenté le cas échéant du coût de la batterie si celle-ci est prise en location.

 

Le bonus écologique attribué aux véhicules utilitaires électriques et hydrogènes

 

  Bonus écologique Bonus écologique
Prix du véhicule Particuliers Professionnels
< 45 000 € 7 000 €* 5 000 €*
45 000 - 60 000 € 3 000 € 3 000 €
> 60 000 € 3 000 € 3 000 €

* Le montant de l'aide est plafonné à 27 % du coût d'acquisition toutes taxes comprises, augmenté le cas échéant du coût de la batterie si celle-ci est prise en location.

Le bonus écologique attribué aux véhicules hybrides rechargeables, particuliers et utilitaires

 

Prix du véhicule Autonomie Bonus écologique
< 50 000 € > 50 km 2 000 €

 

À noter : sont concernés les véhicules livrés et facturés du 1er loyer avant le 31 décembre 2020.

PS : avant le 1er juin 2020, il n’existait pas de bonus écologique pour les véhicules hybrides.

 

La prime à la conversion

 

Depuis le 3 août 2020, pour l’achat d’un véhicule « propre » neuf ou d’occasion et en cas de mise à la casse d’un véhicule ancien plus polluant, vous pouvez également bénéficier d’une prime à la conversion

Le véhicule mis au rebut doit alors être :

  • un véhicule diesel immatriculé avant le 1er janvier 2011 ;
  • ou un véhicule essence immatriculé avant le 1er janvier 2006.

Prime à la conversion pour un véhicule propre

 

(1) Gros rouleurs = plus de 30 kilomètres de distance domicile-travail ou plus de 12 000 kilomètres par an dans le cadre de son activité professionnelle avec son véhicule personnel.

(2) 80 % du prix d’acquisition dans la limite du montant de la prime de 5 000 € ou 3 000 €.

 

Véhicules hybrides et électriques, une fiscalité avantageuse en location longue durée

 

S’équiper d’un véhicule propre, c’est aussi l’opportunité de bénéficier de certains avantages en termes de fiscalité, avec un impact positif sur la TVS, l’AEN, la TVA ou encore les AND.

 

La taxe sur les véhicules de sociétés (TVS)

 

En choisissant un véhicule 100 % électrique, un véhicule hybride ou essence émettant moins de 50 g de CO2 selon la norme WLTP, vous pouvez bénéficier d’une exonération définitive de la taxe sur les véhicules de sociétés.

De la même manière, un véhicule hybride émettant entre 51 et 121 g de CO2 peut vous permettre d’être exonéré temporairement de TVS, et ce, durant 12 trimestres.

 

L’avantage en nature (AEN)

 

Entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2022, tout salarié équipé d’un véhicule électrique obtient un abattement de 50 % dans le calcul de ses avantages en nature – sans les frais d’électricité, qui ne sont plus à déclarer en AEN.

À noter : cet abattement ne peut excéder 1 800 € par an.

 

Les amortissements non déductibles (AND)

 

Alors que les véhicules particuliers peuvent être amortis jusqu’à un certain montant, le véhicule électrique bénéficie du plus haut plafond, à savoir 30 000 €. Le prix de la batterie peut également être déduit du prix d’achat du véhicule, à condition qu’elle soit bien indiquée sur la facture d’achat.

 

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

 

Avec un véhicule électrique, 100 % de la TVA sur l’électricité consommée est déductible !

 

Une voiture électrique ou hybride est-elle vraiment plus coûteuse qu’un véhicule thermique ?

 

S’équiper d’un véhicule propre représente un certain coût, mais est-ce vraiment plus cher que de rouler avec un véhicule thermique ? Si cela dépend de différents critères, et notamment de votre usage, voici quelques éléments de réponse...

 

Le coût d’acquisition d’un véhicule électrique

 

Acquérir un véhicule électrique, à l’achat ou à la location, est plus coûteux qu’un véhicule diesel ou essence. Le prix de la batterie impacte fortement le coût d’acquisition de ces véhicules, et les technologies récentes évoluant rapidement, il n’existe pas encore d’économie d’échelle.

Cependant, l’écart a tendance à se réduire avec les nouveaux bonus associés à une prime à la conversion. Et comme évoqué précédemment, cela représente certains avantages en termes de fiscalité !

 

Le coût réel d’un véhicule électrique

 

Si le coût d’acquisition peut être à l’origine de certaines réticences, faire le choix d’un véhicule électrique pourrait en réalité être moins coûteux que de rouler avec un véhicule diesel ou essence :

  • le prix de la batterie baisse, et il est possible d’en louer une pour réduire les coûts d’acquisition ;
  • cela permet d’être exonéré de TVS, et de voir l’AEN minoré ;
  • le coût d’usage est moindre, il représente des économies en termes de carburant et de maintenance.

Enfin, au-delà des simples coûts, avoir un véhicule électrique permet de répondre aux nouvelles exigences – et d’avoir la garantie d’accéder facilement aux zones à faibles émissions (ZFE), destinées à se développer dans les grandes villes –, tout en valorisant l’image responsable de votre entreprise !

8 bonnes raisons de s’équiper d’un véhicule électrique ou hybride
 

  1. Réduire ses émissions de CO2
     
  2. Avoir accès aux zones à faibles émissions
     
  3. Limiter sa consommation de carburant
     
  4. Bénéficier d’une conduite confortable
     
  5. Réduire les coûts d’entretien
     
  6. Tirer profit des dernières technologies
     
  7. Avoir des avantages fiscaux
     
  8. Valoriser une image responsable

 

 

Crédit photo : Adobe Stock

Lire la suite Voir moins
Derniers articles
A télécharger

[FAQ] Location longue durée : comment ça marche ?

Vous avez besoin de vous équiper ou de changer de véhicule professionnel et vous aimeriez en savoir plus sur la location longue durée (LLD) ? Nous avons réuni les interrogations les plus fréquentes dans une foire aux questions !

ven 26/06/20

Qu’est-ce que la taxe sur les véhicules de sociétés (TVS) ?

Votre véhicule professionnel est-il concerné par la taxe sur les véhicules de société (TVS) ? Comment celle-ci est elle calculée est prélevée ? On fait le point !

mar 23/06/20

Qu’est-ce que l’avantage en nature avec une voiture professionnelle ?

Comment fonctionne l'avantage en nature pour un véhicule professionnel en location longue durée ? Quelles sont les conditions pour qu'un véhicule soit considéré comme un AEN ? Et comment le calculer ?

lun 15/06/20