transition énergétique

Adoptez les solutions de mobilité électrique

En 2018, les moteurs à combustion interne (MCI) représentaient encore 95 % des voitures particulières immatriculées en Europe(1). La tendance s’inverse nettement puisque les véhicules électriques composeront presque 50 % du marché d’ici à 2025 et plus de 70 % d’ici à 2030(2). Cette transition de l’essence et du diesel vers l’électrique sera aussi radicale que la chute du diesel de ces dernières années, d’autant plus que d’excellents arguments plaident en sa faveur. Ainsi la gamme de véhicules électriques à l’autonomie renforcée ne cesse de s’étoffer.

Alors que les citoyens se mobilisent, les investisseurs affichent des exigences en termes d’engagement vers une mobilité propre et durable. Vos salariés ont également des attentes fortes.
Notre offre complète intégrant les véhicules électriques et les bornes de recharge répond à vos nouveaux besoins de diversification de flotte automobile et vous accompagne dans votre transition énergétique. L’accès à la mobilité électrique vous est ainsi facilitée.

  • La transition vers des véhicules électrifiés, encouragée par les pouvoirs publics

    Un environnement européen et mondial propice

    Les normes européennes obligent les constructeurs automobiles à investir massivement dans une technologie plus propre.

    Durcissement de la réglementation européenne

    Les exigences réglementaires ont été renforcées ces dernières années dans le but de protéger la santé publique et de lutter contre le changement climatique. Les constructeurs automobiles peuvent se voir infliger de lourdes amendes s’ils ne respectent pas les objectifs de réduction des émissions de dioxyde de carbone. L’interdiction de commercialisation de véhicules thermiques entrera en vigueur après 2040.

    Mesures fiscales

    Visant à encourager les ventes de véhicules électriques elles sont prévues dans 24 des 28 États de l’Union européenne. Bien que seuls 12 membres de l’UE offrent des bonus ou des primes à l’achat, la majorité des pays accordent des réductions ou des exonérations d’impôt sur les voitures électriques. Une vue d’ensemble est proposée sur le site Web de l’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA). Par ailleurs, certains pays comme la Norvège ont pris des mesures incitatives comme la gratuité des péages, du stationnement et de la recharge publique, ou encore l’autorisation d’emprunter les voies de bus.

     

    En France une volonté politique forte

    De nombreux dispositions ont été prises ces dernières années afin de favoriser le développement de la mobilité électrique et d’encourager la circulation des véhicules propres : La Loi d’Orientation des Mobilités, restrictions d’accès aux centres-villes (zones à faible émission), certificat qualité de l'air (vignette Crit’Air), accroissement des structures et points de recharges.

    La loi d'orientation des mobilités dite LOM vise à réduire le nombre de véhicules polluants : fin de la vente des véhicules à énergies fossiles carbonées d’ici 2040. Elle oblige aussi les entreprises à verdir leurs flottes automobiles : 10% minimum du renouvellement annuel du parc en véhicules à faible émission (émettant moins de 60 g de CO2/km) pour les entreprises dont le parc est supérieur à 100 véhicules légers à partir du 1er janvier 2022. Cela concerne les véhicules d’un poids total autorisé en charge de 3,5 tonnes.

    Dans le but de diminuer les émissions polluantes et réduire le trafic routier, les grandes agglomérations tentent de limiter la circulation automobile en ville en imposant des contraintes réglementaires. Renommée « zone à faible émission mobilité », une zone permanente à faible émission est créée sur le modèle du Grand Paris dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Les véhicules les plus anciens (ceux arborant les Crit’Air 4, 5 et les non classés), très polluants, ont interdiction de rouler à l’intérieur du périmètre d’une ZFE(3).
    Une quinzaine de ZFE(3) ont vu le jour: Paris, Grand Paris, Aix-Marseille, Grenoble, Nice, Strasbourg, Lille…
    En 2024, les vignettes Crit’Air 2 (diesel) seront interdites dans les ZFE(3), les véhicules essence ne pourront plus circuler dans Paris d’ici 2030.

     

    loi de Finances 2021 offre par ailleurs une fiscalité avantageuse :

    • Un bonus écologique est défini en fonction du prix d’acquisition (plafonné à 5000€), pas de malus appliqué au véhicule écologique.
    • Une exonération totale de la Taxe sur les Véhicules des Sociétés (TVS) sur les 2 composantes : émission de CO2 et mode de carburant.
    • Pour les amortissements non Déductibles, les Véhicules Electriques bénéficient du plafond le plus élevé: 30 000€
    • Des avantages en Nature (AEN) : Tout salarié bénéficiant d’un véhicule électrique entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2022 bénéficie d’un abattement de 50% dans le calcul de ses avantages en nature. Le montant de cet abattement ne pourra pas excéder 1.800 € par an.  Les frais d’électricité ne sont plus à déclarer en AEN
      NB: La mise à disposition d’une borne de recharge par l’employeur n’est plus considérée comme un AEN depuis le 1er janvier 2019 (jusqu'au 31 décembre 2022).
    • Une TVA(4) déductible à 100% sur les recharges électriques.
    • Une exonération de la taxe proportionnelle sur les véhicules fonctionnant: Exclusivement à l’électricité ou à l’Hydrogène, avec une combinaison d’électrique et d’hydrogène.


    Enfin, la réglementation Européenne CAFE (Corporate Average Fuel Economy) impose désormais aux constructeurs un seuil d'émission de CO2 moyen à ne pas dépasser : 95g/km sur 100% de leur flotte en 2021. Afin d’éviter de lourdes amendes les constructeurs développent les ventes de véhicules électriques et d’hybrides rechargeables. Cette nouvelle contrainte environnementale et fiscale impacte les «Car Policies(5)» et le TCO (Total Cost of Ownership)(6) des entreprises les obligeant à anticiper les impacts fiscaux.

  • Des offres de location de véhicules électrifiés adaptées à vos besoins

    Alors que les restrictions de circulation liées aux véhicules polluants sont de plus en plus fortes en ville et que les entreprises font face à des obligations réglementaires renforcées, notre offre dédiée vous permet d’intégrer les véhicules électriques à votre flotte, à votre rythme, pour une durée de 1 à 60 mois. 
    Un seul interlocuteur gère pour vous la mise en place de la location et des services associés à vos véhicules électriques (borne de recharge au bureau, au domicile, carte de recharge en itinérance).

    Pour vous accompagner dans votre transition énergétique et faire évoluer votre entreprise vers une mobilité plus responsable, nous avons choisi de nous appuyer sur l’approche SMaRT (Sustainable Mobility and Responsability Targets)(7): nos équipes analysent les caractéristiques de votre flotte (trajets quotidiens, distances...) pour évaluer le potentiel d’électrification de votre parc.

     

    Notre sélection de véhicules électrifiés

    Grâce à nos partenariats avec les constructeurs, vous avez accès à une gamme complète de véhicules électrifiés particuliers et utilitaires pour tous les usages.

    • Véhicules 100% électriques (VE) : émettant zéro émission de CO2, silencieux, ils fonctionnent uniquement avec un moteur électrique et utilisent une batterie pour stocker l’énergie. Ils disposent d’une prise de raccordement au réseau électrique afin de charger la batterie. En fonction du modèle, du type de trajet et du mode de conduite, ils permettent de parcourir 200 km à 500 km. Le temps de recharge via la prise domestique 220 V est de 10 à 13 heures, via la prise de recharge rapide (type Wall Box) en 16A de 8 à 10 heures, en 32A en 4 heures. Exemple : la nouvelle Renault Zoé.
    • Véhicules hybrides rechargeables, Hybride « plug-in » ou PHEV(8) (Plug-in Hybrid Electric Vehicle (4)): juste milieu entre les hybrides classiques et les électriques 100% PHEV(8). Ils sont équipés d’un moteur électrique à batterie de grande capacité et d’un MCI(9). S’ils permettent de parcourir 50 à 100 km uniquement en électrique (selon la marque et le modèle), leur fonctionnement consiste à basculer en permanence entre les deux modes d’énergie pour s’adapter aux conditions de conduite et à l’état de charge de la batterie. La recharge de la batterie, d’une capacité autour de 10 kWh, est similaire à celle d’une voiture électrique, par le biais d’une prise domestique ou une borne de recharge. Une autonomie souvent comprise entre 20 et 60 km qui permet de réduire encore plus la consommation et les émissions de CO2, et une vitesse de pointe d’environ 120 km/heure Exemple: Renault Capture, Toyota.

     

    L’offre E-flex pour passer à l’électrique en douceur

    L’offre E-Flex répond à vos attentes de liberté et de flexibilité : combinez le thermique et l’électrique sur vos contrats de 3 à 24 mois ! Vos conducteurs bénéficient d’un véhicule thermique de façon ponctuelle, en relais de leur véhicule électrique quotidien.

     

    Nos offres de bornes de recharge, en partenariat avec Engie, EDF et NewMotion

    Il existe différents types de recharge électrique : Charge lente/moyenne/rapide.

    90 % des recharges sont faites à domicile ou sur le lieu de travail, 10% sont faites en itinérance(10).Toutes les voitures électriques disposent d’une prise spécifique installée au niveau de la carrosserie, mais elles sont souvent livrées avec des câbles ou des adaptateurs qui permettent de faire le pont avec les modes de recharge les plus courants.
    Adopter le véhicule électrique nécessite de disposer d’un vaste réseau de recharge. Nous avons tissé des partenariats avec plusieurs spécialistes pour l’installation et la gestion des bornes de recharge et des services associés.

     

    Une recharge facilitée pour vos conducteurs

    Vos conducteurs sont également accompagnés dans leur quotidien :

    • Déploiement de borne au bureau ou au domicile de vos collaborateurs.
    • Leurs paiements sont simplifiés grâce à des dispositifs dédiés (cartes de paiement pour les réseaux de recharge publics et partenaires, remboursement des recharges effectuées à domicile).
    • Ils disposent de la carte multi-énergie permettant de recharger leur véhicule électrique dans un réseau spécifique.
    • Ils localisent facilement les points de recharge disponibles, grâce à une application mobile à leur disposition qui leur donne une vision sur les tarifs et la puissance de charge.
  • 4 bonnes raisons de passer aux véhicules électrifiés

    voiture

    Assurer le confort de vos conducteurs : conduite 100% plaisir et silencieuse.

    analyse

    Renforcer votre marque employeur : en incarnant une image positive et responsable.

    Euro

    Maitriser votre budget : de verdissement de flotte: avantages fiscaux, faible coût de la recharge électrique, frais de stationnement réduits, évaluation des temps et périodes de charge, mesure de l’évolution des temps de parcours.

    ecologie

    Améliorer votre empreinte environnementale : en réduisant les déplacements carbonés, et en sensibilisant vos salariés au choix d'un véhicule propre et à une mobilité durable et contribuer ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique.

(1) Source : 

(2) Source : 

(3) ZFE = zone à faible émission

(4) TVA = Taxe sur la valeur ajoutée  

(5) Car Policies = Politique automobile

(6) TCO =  Total Cost of Ownership – Coût total de detention

(7) SMART = Sustainable Mobility and Responsability Targets - objectifs de mobilité durable et responsable

(8) PHEV = Plug-in Hybrid Electric Vehicle - Véhicule électrique hybride rechargeable  

(9) MCI = Moteur à combustion interne

(10) source: