Famille en vélos

Les zones à faibles émissions

Transition énergétique 20 Jan 2021 , par
La rédaction

Les « zones à faibles émissions » gagnent du terrain dans les villes

C’est l’une des grandes innovations de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), entrée en vigueur à la fin de l’année dernière, pour améliorer la qualitéTransition énergétique - Green - ZFE de l’air en milieu urbain.

1 -La ZFE qu'est ce que c'est ? 

La ZFE, ou « zone à faibles émissions » va prendre de plus en plus largement ses quartiers dans les grandes villes françaises. Il s’agit d’une zone permanente à faibles émissions basée sur les vignettes Crit’Air (sur le modèle de ce qui existe déjà dans le Grand Paris depuis juillet 2019). Les véhicules les plus anciens (ceux arborant les Crit’Air 4, 5 et les non classés) ont interdiction de rouler à l’intérieur du périmètre d’une ZFE, tout le temps, et non pas seulement en cas d’épisode de pollution atmosphérique. 

Le calendrier de déploiement des ZFE s’est accéléré tout au long du dernier trimestre 2020. Le 17 septembre, les ministres Barbara Pompili (Transition écologique) et Jean-Baptiste Djebbari (Transports) ont signé un décret rendant obligatoire la création de ZFE dans les zones où la qualité de l’air est particulièrement dégradée. Le 18 novembre, le Conseil National de l’Air a officialisé le renforcement de Zones à Faibles Emissions mobilité (ZFE-m) à travers le pays. Enfin le 1er décembre, la Métropole du Grand Paris a adopté le calendrier des interdictions de circulation des Crit’Air 5 à 2.

2 -Quelles agglomérations sont concernées par la ZFE ?

 

Dès 2021, sept agglomérations sont ainsi dans la ligne de mire du gouvernement et devront créer une ZFE à horizon 2021 : métropoles d’Aix-Marseille, de Toulon-Provence-Méditerranée, de Nice-Côte d’Azur, de Toulouse, de Montpellier-Méditerranée, de Rouen-Normandie et de Strasbourg.

Ces métropoles connaissent régulièrement des pics de pollution atmosphérique d’origine automobile. Elles s’ajouteront à celles existantes à Lyon, Grenoble, Paris ainsi que dans la Métropole du Grand Paris. On comptera donc onze ZFE en France à la fin de l’année..

A partir de 2023, les véhicules classés Crit’Air 5, 4 et 3 (essence pré-2006, diesel pré-2011) seront potentiellement interdits de circulation dans ces ZFE, soit un tiers du parc roulant. Et ce n’est pas tout puisqu’à partir de 2025, ces ZFE s'élargiront aux 35 agglomérations de plus de 150 000 habitants que compte le territoire. Pour faciliter l’organisation de ces zones, la compétence se verra confiée au président d’intercommunalité.

Concernant la ZFE du Grand Paris qui concerne 79 communes situées entièrement ou en partie à l’intérieur de l’A86, l’interdiction des Crit’Air 4 interviendra au 1er juin 2021 (elle concerne aussi les Crit’Air 5 et non classés, avec verbalisation). Le 1er juillet 2022 ce sera au tour des Crit’Air 3 et le 1er janvier 2024 des Crit’Air 2 (soit tous les véhicules Diesel). Chaque étape sera cependant à nouveau soumise au vote. 

 

illustration avantages lld

La multiplication des ZFE sur le territoire national devrait, sans doute, contribuer à accélérer l’adoption de nouveaux modes de déplacements (soit plus vertueux en termes de carburation, soit faisant la part belle à d’autres solutions que la voiture).

En savoir plus sur les nouveaux modes de déplacements

Lire la suite Voir moins
Derniers articles
A télécharger

Fiche pratique – Réussir la restitution d’un véhicule en 5 étapes

La restitution de véhicules est souvent vécue comme une étape délicate. Pourtant, il n'est pas question de rendre un véhicule neuf : voici 5 étapes clés pour gérer au mieux la restitution de votre véhicule professionnel !

lun 27/04/20